suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Actualités littéraires

Actualités littéraires

 

rechercher par date

 

  • Décès de l’écrivain israélien Aharon Appelfeld

    04-01-2018
    Le Monde.fr avec AFP | 04.01.2018

    L’écrivain, mort à 85 ans, était l’une des voix les plus importantes de la littérature israélienne qui avait survécu à la Shoah en Ukraine. Il avait reçu le prestigieux prix d’Israël en 1983 et le prix Médicis étranger en 2004. Son œuvre, consacrée en grande partie à la vie des juifs en Europe avant et pendant la Shoah, a été traduite en plusieurs langues.

    Né en 1932 dans un village près de Czernowitz, ville roumaine aujourd’hui en Ukraine, dans une famille juive, sa mère est assassinée par les nazis et lui est déporté avec son père dans un camp. Il s’en évade seul en 1942 et survit ensuite dans les forêts, « adopté par un gang de criminels ukrainiens ».Recueilli ensuite par les Soviétiques, il devient « garçon de cuisine » pendant neuf mois pour l’Armée rouge, qu’il quitte en 1945. Il immigre un an plus tard en Palestine mandataire. « Personne ne voulait des orphelins en Europe. Le seul endroit où l’on pouvait aller était la Palestine », racontait l’écrivain dans un entretien à l’Agence France-Presse en 2010. Aharon Appelfeld retrouve son père, lui aussi survivant de la barbarie nazie, en 1957 en Israël. Son premier livre paraît en 1962 et sera suivi par plus de quarante ouvrages, romans et recueils de poèmes. Il raconte dans son autobiographie Histoire d’une vie (1999) comment il a survécu à la Shoah. Récipiendaire de nombreux prix à travers le monde, l’écrivain avait notamment reçu le prestigieux prix d’Israël en 1983 et le prix Médicis étranger en 2004 pour son autobiographie. Aharon Appelfeld refusait d’être classifié comme un écrivain de la Shoah même s’il avait donné une voix à ceux qui n’avaient pas survécu. « Vous ne pouvez pas être un écrivain de la mort. L’écriture suppose que vous soyez vivant », avait-il confié.

    Lire la suite...

     



  • L’éditeur Paul Otchakovsky-Laurens est mort

    04-01-2018
    lemonde.fr
     
    L’éditeur Paul Otchakovsky-Laurens est mort mardi 2 janvier, dans un accident de voiture à Marie Galante (Petites Antilles). Il y passait des vacances avec sa compagne, l’écrivaine et peintre Emmelene Landon, qui a été blessée. Il avait 73 ans. Né en 1944 à Valréas (Vaucluse), Paul Otchakovsky-Laurens fut l’éditeur de Georges Perec, Marguerite Duras, Emmanuel Carrère, Marie Darrieussecq, Jean Rolin.


  • Jean d'Ormesson, un gentilhomme sous le signe du bonheur

    05-12-2017
    Le Figaro // Etienne de Montety // 05/12/2017

    L'écrivain s'est éteint dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 92 ans. Figure médiatique des lettres, membre de l'Académie, éditorialiste au Figaro pendant 40 ans, il incarnait avec charme et esprit un art de vivre, de penser et d'écrire à la française.

    C'était un aristocrate du XVIIIe siècle égaré par la malice d'on ne sait quel dieu au temps du nucléaire, de la technophilie et du politiquement correct. Il avait un savoir encyclopédique, aimait les îles, la poésie, les jolies femmes. Son enthousiasme rafraîchissait. N'ayant jamais renoncé à séduire, Jean d'Ormesson était l'écrivain français le plus célèbre de notre temps: ses lecteurs, ses lectrices surtout, le reconnaissaient dans la rue, sa voix faisait la joie des imitateurs. Il lui suffisait de parler avec sa flamme habituelle d'un auteur pour que celui-ci s'arrache en librairie. Jusqu'au bout, il aura beaucoup fait pour la littérature.

    Il était né en 1925. Autant dire dans le monde d'hier. Il avait grandi à l'ombre d'un château chargé d'histoire, Saint-Fargeau - en littérature Plessis-lez-Vaudreuil. Son arbre généalogique compte des parlementaires et des diplomates. Son père fut ambassadeur, en poste notamment en Allemagne, et Jean se souvenait d'avoir reçu enfant une gifle magistrale pour avoir applaudi un défilé dans Munich. C'était en 1933. Il avait aussi croisé le nonce apostolique Pacelli, devant qui il avait été effronté. Ce que celui-ci, devenu le pape Pie XII, lui avait rappelé avec humour quelques années plus tard.

    Jean racontait aussi qu'un soir où il dînait avec Aragon, il avait entendu celui-ci répondre froidement à son chauffeur qui demandait s'il fallait qu'il l'attende: «Pourquoi croyez-vous qu'on vous paie, mon ami?» Il commentait la scène: «Jamais dans ma famille, on n'a parlé comme ça à un domestique.» Cette phrase résume à merveille le milieu dans lequel Jean fut élevé: une vieille famille française, conservatrice, libérale et courtoise.

    Suite


Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Art de perdre (L') - Zeniter Alice - 9782081395534 version électronique disponible
    Art de perdre (L') Zeniter Alice 32,95 $
  2. Couverture du livre Peuple rieur  : hommage à mes amis Innus - BOUCHARD SERGE - 9782895962373 version électronique disponible
    Peuple rieur : hommage à mes amis Innus BOUCHARD SERGE 24,95 $
  3. Couverture du livre Huit montagnes (Les) - COGNETTI Paolo - 9782234083196
    Huit montagnes (Les) COGNETTI Paolo 32,95 $
  4. Couverture du livre Fantômes du vieux pays (Les) - Hill Nathan - 9782070196494 version électronique disponible
    Fantômes du vieux pays (Les) Hill Nathan 39,95 $
  5. Couverture du livre Sapiens : une brève histoire de l'humanité - Harari Yuval Noah - 9782226257017 version électronique disponible
    Sapiens : une brève histoire de l'humanité Harari Yuval Noah 36,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal