suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature française  / Avancée de la nuit (L')

Avancée de la nuit (L')

Disponible en librairie Disponibilite_info
Nous vous expédierons votre commande dès son traitement (week-ends et jours fériés exclus). La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : L'OLIVIER Date de parution : 28 août 2017 Rayon : LITTERATURE FRANCAISE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782823611878

Couverture du livre Avancée de la nuit (L') - ALIKAVAZOVIC JAKUTA - 9782823611878
feuilleter
agrandir
Disponible en librairie Disponibilite_info
Nous vous expédierons votre commande dès son traitement (week-ends et jours fériés exclus). La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

À lire
« C'est d'abord le roman d'un ensorcellement, celui de Paul pour Amélia, jeune femme aussi secrète que séduisante, dont les mouvements ne répondent à aucune logique, rescapée d'une catastrophe familiale. Leur amour prend naissance entre les corridors d'un hôtel générique et les salles de classe universitaires, entre les heures de vigie de Paul et les escapades d'Amélia. Autour des amants il y a Albers, professeure culte, ses exposés fulgurants sur l'architecture et ses loyautés multiples. C'est ensuite le roman d'une mère, celle d'Amélia, évaporée dans les trahisons et les blessures d'une Bosnie en guerre; une ombre fuyante qui fait courir sa fille jusqu'à l'épuisement physique et mental. C'est enfin le roman des peurs d'un homme qu'on a abandonné à ses désirs et à ses responsabilités, amoureux fou et père tourmenté. Le tout livré dans une langue foisonnante qui, avec ses longues phrases qui font des vrilles, promène le lecteur entre des plongées et des remontées incessantes dans un temps parallèle, qui est peut-être celui de la pensée rêveuse qu'affectionnait le regretté J.-B. Pontalis. »

extrait sélectionné

Il la voyait parfois descendre au sous-sol, dans la salle de sport; d'autres fois elle allait s'installer dans le restaurant vide, plongé dans la pénombre, et il se demandait ce qu'elle y faisait - là, ou dans ces salles de réunion désertes, dont il la voyait essayer les poignées l'une après l'autre pour en trouver une d'ouverte, et il y en avait toujours une, car les employés étaient souvent négligents, ou pas tant négligents que pressés, et oubliaient de les fermer à clé après les comités d'entreprise, après les conférences d'industrie, toutes ces activités à périr d'ennui qui s'y tenaient; et il était même arrivé que Paul descende, et sur l'écran de surveillance, où il n'y avait personne pour le voir puisque lui, Paul, était au sous-sol, on aurait dit qu'il fermait les portes à clé; quand il veillait, grâce au passe de l'hôtel, que l'une des salles reste ouverte, à la disposition d'Amélia Dehr, dût-elle choisir, ce soir, de s'y retrancher.

Biographie
Née en 1979, agrégée d'anglais, Jakuta Alikavazovic vit à Paris.
Corps volatils a reçu le Goncourt du Premier Roman 2008.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal