suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature asiatique  / Buru quartet 2 Enfant de toutes les nations

Buru quartet 2 Enfant de toutes les nations

Disponible en librairie Disponibilite_info
Nous vous expédierons votre commande dès son traitement (week-ends et jours fériés exclus). La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : ZULMA Date de parution : 17 avril 2017 Rayon : LITTERATURE ASIATIQUE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782843047947

Couverture du livre Buru quartet 2 Enfant de toutes les nations - TOER PRAMOEDYA ANANTA - 9782843047947
feuilleter
agrandir
Disponible en librairie Disponibilite_info
Nous vous expédierons votre commande dès son traitement (week-ends et jours fériés exclus). La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

À lire
« Second volet du Buru Quartet, Enfant de toutes les nations surpasse toutes les promesses annoncées par son premier volet. Délaissant les bancs des écoles publiques coloniales, Minke doit à présent se frotter au vrai monde, celui qui n’épargne personne sauf le plus fort. Fini les connaissances érigées en dogmes, l’éthique à deux vitesses et les prétentions à la supériorité morale. Se heurtant parfois douloureusement aux esprits bienveillants de ses compagnons, au fil des conversations le sien s’affûte jusqu’à donner lentement et tortueusement naissance à une conscience politique. Minke bat la campagne, prenant connaissance des chaînes que portent la grande majorité des siens. Beaucoup plus politique que le premier volume, Enfant de toutes les nations déploie toute l’ampleur de ce feuilleton inlâchable et met la barre haute pour les deux derniers volumes qui paraîtront au cours de l’année 2018. Patience! »

extrait sélectionné

On peut changer le nom d’un objet mille fois dans la journée, sa nature reste la même », disait Mama à sa façon bien à elle. Les fonctionnaires et les aristocrates de Java, mon peuple, aiment s’embellir de titres ronflants comme d’autant de bijoux. Ils se servent de cette beauté pour faire impression et acquérir de l’influence sur tout et tous ceux qui les entourent, y compris eux-mêmes.

What’s in a name ? déclarait Shakespeare. Le dramaturge anglais n’a pas connu ces Javanais qui aiment s’envelopper de titres superbes, jouant de leurs noms pour affermir leur statut. Le terme sastra, qui renvoie à l’érudition des lettrés, fait les délices de l’employé de bureau. Sastradivirya désignera donc le clerc modèle, compétent et sérieux. Le fonctionnaire priyayi du service de l’irrigation cherchera à consolider sa position sociale en se faisant appeler tirtanata, « maître de l’eau », un mot de la haute langue, plutôt qu’administrateur des eaux – ce qu’il est.

On m’appelle Minke. Peut-être s’agit-il bien à l’origine du mot monkey mal prononcé, mais c’est bel et bien mon nom. Il me fait réagir lorsque je l’entends. Est-il exact qu’un nom ne modifie en rien l’objet qu’Il désigne? Shakespeare voyait-il juste? Il est encore trop tôt pour le dire.

Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine : Littérature et décolonisation
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal