suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Nouveau Projet 10

Nouveau Projet 10

Automne-hiver 2016

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Disponible sur commande Disponibilite_info
Si ce titre est disponible à Montréal, nous le recevrons dans les 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et vous l’expédierons dès sa réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, la commande prendra entre 4 à 6 semaines. Si ce titre est manquant, nous ne pourrons vous l’obtenir que si une réimpression est en cours. Le délai de commande est alors incertain. La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : Atelier 10 Collection : Nouveau Projet Date de parution : 25 août 2016 EAN13 / ISBN :

9782897591977

Couverture du livre Nouveau Projet 10 - Aboumansour Nahid - 9782897591977
feuilleter
agrandir
Disponible sur commande Disponibilite_info
Si ce titre est disponible à Montréal, nous le recevrons dans les 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et vous l’expédierons dès sa réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, la commande prendra entre 4 à 6 semaines. Si ce titre est manquant, nous ne pourrons vous l’obtenir que si une réimpression est en cours. Le délai de commande est alors incertain. La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Ce qu’en dit l’éditeur
Des paradis fiscaux au jazz de Port-au-Prince, de la pertinence des cégeps au souci de vérité en littérature, Nouveau Projet 10 balaye de nombreux sujets. Le dossier central (plus de 50 pages) porte quant à lui sur Montréal. Dans le cadre du 375e anniversaire de sa fondation, nous avons eu envie de réfléchir à son passé, son présent, son avenir. Nous avons demandé à une vingtaine d’écrivains, de chercheurs, de dramaturges, d’historiens, de penseurs, d’illustrateurs et de journalistes de nous rapporter leur vision de Montréal. En résulte un portrait kaléidoscopique, parfois dissonant, à l'image de cette ville aux mille identités.
Biographie
L’architecte Nahid Aboumansour a quitté le Liban en 1990 pour commencer une nouvelle vie avec sa famille au Québec. Elle a fondé l’organisme Petites-Mains avec Sœur Denise Arsenault cinq ans plus tard. Depuis lors, plusieurs prix lui ont été accordés pour saluer son travail exemplaire, ses réalisations et son engagement communautaire.
Clayton Bailey est un photographe établi dans la Petite Italie. Son projet Traverse, entamé en 2009 en collaboration avec Suzanne Paquet, s’intéresse à deux caractéristiques montréalaises: l’improvisation permanente et l’importance de l’architecture industrielle.
Illustratrice, designer et auteure, Mélanie Baillairgé publie cet automne La ligne la plus sombre, son premier roman graphique, en collaboration avec l’auteur Alain Farah, aux Éditions de la Pastèque.
Olivo Barbieri est un photographe italien reconnu pour ses prises de vue aériennes simulant une faible profondeur de champ. Il a participé à de nombreuses expositions internationales. Ses photos de Montréal, tirées de la série «Site spécifique», ont été publiées dans Les années 60: Montréal voit grand, le catalogue d’une exposition organisée par le Centre canadien d’architecture.
Charlotte Biron rédige une thèse sur l’histoire littéraire du reportage au Québec, d’Arthur Buies à Gabrielle Roy. Son mémoire de maitrise Mavis Gallant et Gabrielle Roy, journalistes a été publié chez Codicille éditeur en 2016 dans le cadre du prix de la recherche émergente du crilcq.
Pierre-Olivier Pineau est professeur agrégé à HEC Montréal. Ses intérêts portent sur les politiques énergétiques. Il croit que le marché peut être compatible avec l'équité sociale et les considérations environnementales... mais que d'énormes progrès restent à faire.
Détenant un baccalauréat en architecture de l’Université McGill, Marc-André Carignan est un chroniqueur spécialisé en design urbain et en architecture. Il partage sa passion et son expertise chaque semaine sur plusieurs tribunes, dont MAtv, Radio-Canada et le journal Métro.
Historien des mouvements sociaux, Marc-André Cyr s'intéresse plus particulièrement à l'histoire de la révolte populaire au Québec. Il est l'auteur de La presse anarchiste au Québec (1976-2001).
Guillaume Bourgault-Côté est journaliste politique et chroniqueur jazz au Devoir. Outre les magazines et la radio, il aime pratiquer les bouts du monde, les hautes montagnes et le cyclisme sur route sans statistique.
Nathalie Bondil est directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal. Sous son impulsion, le Musée a connu un essor remarquable, notamment avec une programmation d’envergure internationale, des records de fréquentation ainsi que des projets éducatifs innovants. Elle est membre de l’Ordre du Canada, chevalière de l’Ordre national du Québec.
Marc-André Sabourin se passionne pour les histoires vraies et bien racontées. Il possède presque un baccalauréat en journalisme de l'UQAM et se spécialise en écriture magazine.
Félix-Antoine Joli-Cœur a été l’architecte de «Je vois MTL», un évènement qui a rassemblé 1500 leaders de tous les secteurs d’activité pour la relance de la métropole, en 2014. Il a depuis fondé IdéesFX, un cabinet-conseil qui transforme les idées en projets et dont le principal mandat est la réalisation d’Amplifier Montréal, un ensemble d’actions qui visent à redéfinir l’engagement civique.
Laurent Turcot est professeur d'histoire à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire des loisirs et des divertissements, il est l’auteur de Sports et loisirs, une histoire des origines à nos jours (Gallimard, novembre 2016), et, en collaboration avec Stéphanie Neveu, de Vivre et survivre à Montréal au 21e siècle (Hamac/Septentrion, octobre 2016).
Jean-Philippe Garneau est professeur au département d’histoire de l’uqam.
Docteur en histoire de l’Université York, Mathieu Lapointe est entre autres l’auteur de Nettoyer Montréal: les campagnes de moralité publique, 1940-1954 (Septentrion, 2014). Il est chercheur invité au Centre de recherche interdisciplinaire en études montréalaises (criem) de l’Université McGill.
Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, Mani Soleymanlou est également le fondateur et directeur de la compagnie Orange Noyée.
Guillaume Morissette est l’auteur de New Tab (Véhicule Press, 2014), finaliste du prix Amazon 2015 dans la catégorie Premier roman. Il habite Montréal, où il est coéditeur de Metatron, une petite maison d’édition indépendante. Il a fait l’objet d’un portrait, «Délier la langue», dans NP07.
Emmanuelle Walter est journaliste indépendante. Elle a travaillé pour Libération, Arrêt sur images, Le Nouvel Observateur, ARTE Radio et Terra eco. Elle vit à Montréal depuis plusieurs années.
Nicolas Langelier est journaliste, chroniqueur et lanceur compulsif de projets (dont le magazine P45, qu’il a fondé en 2000). On a pu le lire dans des publications aussi diverses que La Presse, l’hebdomadaire culturel Ici et le Harvard Divinity Bulletin, et l’entendre dans plusieurs émissions de radio et de télévision, dont Indicatif présent et Christiane Charette, à Radio-Canada. Il est aussi président de l’Association des journalistes indépendants du Québec. Il est né à Montréal, en 1973.
Lorsqu’elle habitait à Montréal-Nord, Violaine Charest-Sigouin s’évadait en lisant des romans et en magasinant. Aujourd’hui, elle vit de sa plume en écrivant pour des magazines et voyage aussi bien pour le plaisir que pour le travail.
Professeur d’histoire littéraire et intellectuelle du Québec à l’Université Laval, Jonathan Livernois est à né en 1982 à Saint-Constant, sur la Rive-Sud de Montréal. Essayiste, il a fait paraitre, en 2014, Remettre à demain: essai sur la permanence tranquille au Québec, aux Éditions du Boréal.
Eric Deguire a grandi à Beaconsfield. Il œuvre aujourd’hui comme enseignant d’histoire et de français à l’éducation des adultes dans les quartiers de Dorval et de Lasalle, ce qui le ramène régulièrement dans son Ouest-de-l’Île natal.
Gabrielle Roy (1909-1983) est née à Saint-Boniface (Manitoba) où elle a vécu jusqu'en 1937. Après deux séjours en Europe, elle s'installe définitivement au Québec. Son œuvre, qui comprend une douzaine de romans, des essais et des contes pour enfants, est reconnue comme l'une des plus importantes de la littérature canadienne du XXe siècle.
Alex Noël enseigne au cégep et consacre une thèse à la dépossession dans le roman moderne québécois. Il est également lauréat du Prix du jeune écrivain de langue française 2016, pour un texte publié en France chez Buchet Chastel.
Félix Beaudry-Vigneux a étudié en science politique et en développement international. Il signe ici son premier projet de bédéreportage, une expérience qu'il compte réitérer dans un avenir proche, entre deux projets de documentaires.
Audrée Wilhelmy a publié deux romans, Oss (Leméac, 2011) et Les Sangs (Leméac, 2013/ Grasset, 2015). Elle se consacre à ses projets d’écriture et poursuit un stage postdoctoral au CRILCQ de l’Université de Montréal, dans le cadre duquel elle s’intéresse à la fonction de l’image dans le processus d’écriture des auteurs québécois contemporains.
Laurence Côté-Fournier est doctorante en études littéraires à l’UQAM et membre du comité de rédaction de Salon Double. Elle a publié des nouvelles dans Zinc et Mœbius, en plus d'avoir participé au projet Les monstres spectaculaires, aux éditions Rodrigol.
Fabrice Masson Goulet est né en 1974. Il partage son temps entre l’enseignement de la littérature au collégial, l’écriture et l’art numérique. Il est le cofondateur de la regrettée plateforme Poème sale. Il dirige présentement, avec Charles Dionne, une collection aux Éditions de L’Hexagone.
Animateur bénévole à l'antenne de la radio communautaire CIBL et de collaborer à Bande à Part — la branche émergente de Radio-Canada —, Jérémie Mc Ewen partage aujourd'hui son temps entre deux métiers, celui de professeur de philosophie, au cégep Montmorency, et celui de rapeur, en solo sous le nom de Maître J ou avec son groupe NSD (Nul si découvert)
Marie-Sophie Banville détient une maitrise en urbanisme de l’Université de Montréal. Elle s’intéresse à l’éthique dans les professions de l’aménagement, veut agir pour des villes plus justes et combat la spéculation immobilière chez Vivacité—Société immobilière solidaire.
Ralph Elawani est journaliste indépendant et essayiste. Il est l’auteur d’une biographie de l’écrivain et cinéaste Emmanuel Cocke et d’un essai sur la contreculture au Québec, Les marges détachables. Il a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs, dont Bleu nuit, Satanic Panic, L’ère-seconde et Yuletide Terror.
D’abord formée comme comédienne à l’Ecole Nationale de Théâtre du Canada, Carole Fréchette a fait partie du Théâtre des Cuisines jusqu’au tournant des années 1980.Parallèlement, elle a touché à plusieurs facettes de l’activité théâtrale : enseignement, organisation de festivals, critique, etc. Elle a présidé, de 1994 à 1999, le conseil d’administration du Centre des auteurs dramatiques, un organisme voué au développement et à la promotion de la dramaturgie québécoise actuelle. Carole Fréchette se consacre à l’écriture depuis une quinzaine d’années. Ses pièces, traduites jusqu’à présent en quatorze langues, sont jouées un peu partout à travers le monde et sont pour la plupart publiées chez Leméac et Actes Sud-Papiers : La Peau d’Elisa (1998), Les Quatre Morts de Marie (1998), Les Sept Jours de Simon Labrosse (1999), Violette sur la terre (2002), Jean et Béatrice (2002), La Petite Pièce en haut de l’escalier (2008) et Serial Killer et autres pièces courtes (2008).Les Sept Jours de Simon Labrosse ainsi que Jean et Béatrice ont été adaptées pour la télévision. L’œuvre de Carole Fréchette a été saluée par de nombreuses récompenses au Canada et à l’étranger. Les Quatre Morts de Marie a reçu le Prix du Gouverneur Général en 1995 ainsi que le Prix Chalmers en 1998, lors de sa création en version anglaise à Toronto. La Peau d’Elisa, Les Sept Jours de Simon Labrosse, Jean et Béatrice et Serial Killer ont été finalistes au Prix du Gouverneur général.En 2002, à Avignon, la sacd décernait à Carole Fréchette le Prix de la Francophonie pour souligner son rayonnement dans l’espace francophone. Elle recevait, la même année, à Toronto, le Prix Siminovitch, la plus importante récompense en théâtre au Canada. Le Collier d’Hélène (Editions Lansman) lui a valu en 2004, en France, le Prix Sony Labou Tansi des lycéens.
Journaliste globetrotteuse, elle est en ce moment à Rio pour La Presse, le Journal du Dimanche, L’Obs et Le Monde.
Journaliste indépendante basée à Addis Abeba depuis 2013, elle travaille notamment pour Radio France Internationale.
Elle est correspondante pour l’Agence France-Presse à Moscou, où elle vit depuis 2013.
Valérie est une inaliénable romantique et une amoureuse de la vie. Observatrice de la société, ambassadrice de la région de Charlevoix et fascinée par le Japon, elle a publié précédemment un carnet de voyage, un essai sur la natalité et un album faisant découvrir le Japon aux enfants. Aussi bloggeuse, chanteuse et doctorante, cette citoyenne de Lévis présente, avec cette histoire, un amour qui transcende les conventions.
Julien Lefort-Favreau a grandi dans un Pierrefonds qui était encore une ville et non un arrondissement de Montréal. Il enseigne la littérature française à l’Université de Sherbrooke, où il est chercheur post- doctoral Banting, et à l’Université Queen’s, à Kingston. Il est membre du comité de rédaction de la revue Liberté depuis 2012.
Maxime Roy a une formation en histoire de l'art et en graphisme. Il a remporté le premier concours Cégep BD en 2013. Sinon il s'applique à faire de jolis dessins sur son blogue roideroi.com et à mener sereinement sa petite vie de pigiste paumé.
Docteur en histoire de l’Université McGill et professeur à la téluq, l’école supé- rieure de formation à distance de l’Université du Québec, Éric Bédard est notam- ment l’auteur des Réformistes. Une génération canadienne-française au milieu du 19e siècle (Boréal, 2012) et de L’Histoire du Québec pour les nuls (First, 2015).
Marie-Claude Élie-Morin est journaliste indépendante, scénariste en documentaire et auteure de l’essai La dictature du bonheur (vlb éditeur).
Élise Turcotte vit à Montréal, où elle écrit et publie depuis plus de 35 ans. Animal hybride, elle aime se déplacer entre les genres. Ses derniers livres sont Autobiographie de l’esprit (La Mèche, 2013), Le parfum de la tubéreuse (Alto, 2015) et La forme du jour (Le Noroît, 2016).
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Lambeau (Le) - Lançon Philippe - 9782072689079 version électronique disponible
    Lambeau (Le) Lançon Philippe 37,95 $
  2. Couverture du livre Leurs enfants après eux - Mathieu Nicolas - 9782330108717 version électronique disponible
    Leurs enfants après eux Mathieu Nicolas 39,95 $
  3. Couverture du livre Sorcières: la puissance invaincue des femmes - CHOLLET MONA - 9782355221224
    Sorcières: la puissance invaincue des femmes CHOLLET MONA 28,95 $
  4. Couverture du livre Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - Ferris Emil - 9782896943739
    Moi, ce que j'aime, c'est les monstres Ferris Emil 39,95 $
  5. Couverture du livre Vingt-trois secrets bien gardés - TREMBLAY MICHEL - 9782330119294
    Vingt-trois secrets bien gardés TREMBLAY MICHEL 14,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal